~ Goodies ~

Goodies résurection
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Racontez-nous votre plus grand rateau ?!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Branwen
Goth


Féminin Nombre de messages : 1214
Age : 32
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 23/07/2006

MessageSujet: Re: Racontez-nous votre plus grand rateau ?!   Dim 3 Sep - 13:52

certe Evenstar, mais vu les mecs que c'etait, la personnalité ils s'en foutient pas mal... :s

Mais je prefere un mec moche avec une forte personnalité, cultivé et intelligent, plutot que l'inverse....


nan en fait j'ai jamais eu de rateau pasque j'ai jamais risqué ca! Tout simplement j'ai jamais eu le courage d'aller vers un mec qui me plait et lui demander....


vala, j'ai tout avoué ^^
Revenir en haut Aller en bas
hestia
Moderateur-Maquillages


Féminin Nombre de messages : 671
Age : 27
Localisation : vers lyon
Date d'inscription : 18/06/2006

MessageSujet: Re: Racontez-nous votre plus grand rateau ?!   Dim 3 Sep - 14:29

moi non plus j'amais de rateau..enfin plus ou moins
c'etait en 6eme , j'avais marqué avec une amie dans notre stylo plume sur un bout de papier le nom de notre amoureu dans la classe.
un beau jour , en cour de francais le gars donc j'etais amoureuse me demande mon stylo plume pour ecrire.. moi nunuche comme je suis je lui donne ( le stylo plume avec un corps transparent donc on voyé le papier)
puis a la fin du cour il me le rend avec un regard bizare
moi tout cretine " ta pa lu le mot dedans heinnn???
lui " no no^
j'ouvre le stylo je regarde le papier... il avait marqué " pas moi ! " sous le Y. je t'aime


voila^^
Revenir en haut Aller en bas
http://indokawai.skyblog.com
MaToU
EGL / EGA


Féminin Nombre de messages : 79
Age : 26
Localisation : Somewhere over the Rainbow...
Date d'inscription : 23/06/2006

MessageSujet: Re: Racontez-nous votre plus grand rateau ?!   Dim 3 Sep - 17:44

Ooooooooooouh le méchant garçon de Hestia c'est super méchannnnnnt.
Moi je me suis jamais vraiment pris de rateau. C'est pas que je suis timide, bien au contraire, mais d'une manière générale je prefere mourir plutot qu'avouer mes sentiments, par peur du recalage. Et pourtant c'est arrivé, cette année. Mon histoire (qui n'est toujours pas finie), c'est les Feux de l'Amour, donc voila :
Y'a un an pile poil, j'ai rencontré le meilleur ami de mon copain, et j'ai eu un méga coup de coeur (c'est une trahison je le sais mais j'ai pas fait expres). Bon on a eu moultes aventures, c'est devenu MON meilleur ami, lui avait une copine (en plus c'était ma pote !) et moi mon copain, on les a un peu trompés (ok : on les a beaucoup trompés). J'ai fini par le pousser à larguer sa copine, j'ai largué mon copain, et je lui ai écrit un super mail (je sais : c'est nul à chier à nos ages, mais je suis plus a l'aise à l'écrit, et ça m'arrachait tellement la gueule, je me sentais vulnérable, j'ai préféré un moyen plus doux). Le lendemain, il m'envoie un texto niais (oui on est très niais) pour me dire qu'il m' "aime" (dans le sens amical du terme), que je suis géniale et belle, et patati patata, qu'il a eu mon mail et qu'il faut qu'on en parle. Bon bah à ma place vous aussi vous auriez été contentes, vous auriez commencé à espérer (toutes les nuits je rêvais de nous marchant dans une église avec la marche nuptiale à fond, j'avoue). Je l'ai croisé dans la rue, il était avec son ex, et il m'a fait un gros calin et la bise limite roulage de pelle. Et puis quand on en a reparlé, il m'a dit qu'il pouvait pas faire ca à son pote (mon ex donc), et patati et patata.
Depuis : je suis re avec mon copain, l'autre c'est toujours mon meilleur pote et j'ai, par périodes, du mal à me le sortir de la tête. La dernière rechute date de cette nuit : j'ai dormi chez lui et avec lui (juste dormi), et je le regardais je me sentais trop niaise et je lui parlais et je baddais....
Oula j'ai encore débordé du sujet ! faut que j'ouvre un post "Vos histoires genre "Feux de l'Amour" ", ca vous plairait ?
PS : j'adore le titre de ce post !
Revenir en haut Aller en bas
des_illusion
Moderateur-Couture et Broderie~Canevas~Point de croix


Féminin Nombre de messages : 1323
Age : 28
Localisation : Bouche du rhone
Date d'inscription : 18/06/2006

MessageSujet: Re: Racontez-nous votre plus grand rateau ?!   Dim 3 Sep - 18:03

lol MaToU c'est vrai que c'est un peu les feux de l'amour ton histoire!
Un peu comme moi et mon meilleur ami, c'est mon ex aussi, et j'ai des periode ou je n'arrive pas à me le sortir de la tete, même si ça fait un an que je suis avec mon copain! Je suis toujours en train d'étudier ses faits et gestes pour savoir si oui ou non je lui plait toujours, si y'a une chance qu'on ressorte ensemble ou pas (rateau ou pas rateau :p)

Sinon je ne m'en suis pas pris beaucoup des rateaux, pour la simple raison que je n'ai casiment jamais fait le 1er pas. 2 fois seulement, et la 2eme fois je me suis faite larguée le lendemain matin par texto, donc bon on peux considérer sa comme un rateau ^^
Sinon un autre indirect, un peu comme pour Night_in_Girl, la copine "potin", c'était ma meilleure amie, le mec était dans sa classe, et je lui avait bien dit surtout tu ne parle pas de moi et tout, si je veux aller lui parler je le ferais moi. Et puis quelques jours apres une autre copine m'a raconté que quand elle est déscendu en récré, ma meilleure amie été avec lui, et elle l'a juste vu partir en disant "si c'est pour me parler d'elodie encore c'est pas la peine!"
Vive les amies comme ça... -_-
je crois que c'est les 2 seuls, en général je tate toujours le terrain avant, et je me lance que si c'est sur, parce que un rateau, ça fait pas toujours du bien! ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://lolow.over-blog.net
Lenelaï
Moderateur-Style Goth/Cyber/Pin up et BlaBla


Féminin Nombre de messages : 542
Age : 31
Localisation : rouen
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: Racontez-nous votre plus grand rateau ?!   Lun 4 Sep - 1:59

ça me fait penser à ce site ^^

http://rateaux.com/

yen a des jolis Smile
Revenir en haut Aller en bas
adrenadine
Pin - up


Féminin Nombre de messages : 410
Age : 33
Localisation : paris
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: Racontez-nous votre plus grand rateau ?!   Lun 4 Sep - 2:27

Moi non plus, jamais de rateau, pour la simple raison que je ne tends pas de perches.

Si un gars m interesse je me rapproche de lui, prends mon temps pour evaluer la situation de la reciprocité. Et comme ça pas d'ambiguités!

et puis disons que je ne suis pas une coureuse d hommes, et quand je suis avec quelqu un j y reste, du coup j ai pas souvent eu l occasion d aller me prendre des rateaux!
Revenir en haut Aller en bas
http://adrenadine.free.fr/
Night_in_Girl
Moderateur-Vente/Troc et ~WIP/Atelier Couture


Féminin Nombre de messages : 1740
Age : 29
Localisation : Genève - Suisse
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: Racontez-nous votre plus grand rateau ?!   Lun 4 Sep - 3:57

La pire chose que j'aie pu faire, par contre, c'est de foutre la pression à un ex par sms. =S
Il m'a bombardé toute une soirée avec des "je t'aimes", "bonne nuit ma chérie" et d'autres crétinités dans le genre, tout en espérant recevoir pareil. Je lui ai juste répondu que "oui oui, c'est ça" et que "lundi, il faudra qu'on parle" (la rupture, en fait XD).
J'imagine que ce pauvre B. a dû passer une très mauvaise nuit. 0_0" De toute façon, je ne me rappelais même pas de son prénom : je l'appelais Benoît et ce n'était pas ça XD
Avec le recul, je me dis que ce n'était pas la manière la plus diplômatique de procéder, mais je m'en aurai voulu si j'avais continué à lui mentir plutôt que de rompre.
(surtout que j'aimais mieux son meilleur ami.................. -_-° je le hais, je le hais, je le haiiiiiiiiiiiis sale crétin!!!!!!!! >_<)
Revenir en haut Aller en bas
http://bubbletrouble.canalblog.com/
Islael
EGL / EGA


Féminin Nombre de messages : 721
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/08/2006

MessageSujet: Re: Racontez-nous votre plus grand rateau ?!   Lun 4 Sep - 7:23

Jamais de rateau de ma vie pour la simple et bonne raison que je suis affreusement timide. Donc je suis pas du genre à faire le premier pas, et meme si un mec viens vers moi je suis du genre a reculé en me demandant ce qu'il me veux. Non non a pars ça je suis pas trouillarde lol
Revenir en haut Aller en bas
http://tokiko.skyblog.com
somatine



Féminin Nombre de messages : 195
Age : 30
Date d'inscription : 21/08/2006

MessageSujet: Re: Racontez-nous votre plus grand rateau ?!   Lun 4 Sep - 8:02

mon gros rateau ça a été quand mon ex, mon premier amour, m'a plaqué. en gros il s'est pointé avec 3 heures de retard à notre rendez vous, en companie de son meilleur copain et de la nana de son pote. ils étaient assis sur le même banc que nous à s'embrasser et se tripoter pendant que mon mec me sortait une excuse bidon pour me larguer. comme quoi il allait bosser à la sncf et qu'il aurait plus de temps pour moi.

la vérité c'est que j'étais très amoureuse et que j'ai plusieures fois essayé de lui donner ma virginité sans y parvenir car mon corps n'était pas prêt.

enfin je crois que cette crampe en public je m'en souviendrais jusqu'à ma mort. parce que j'ai morflé pour l'oublier ce type qui ne me méritait même pas.
Revenir en haut Aller en bas
julielaure
Moderateur-Street Japan fashion et Vente/Troc


Féminin Nombre de messages : 3498
Age : 28
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: Racontez-nous votre plus grand rateau ?!   Lun 4 Sep - 10:07

Somatine, quel crevard ce gars ! affraid
Revenir en haut Aller en bas
http://julielaureenkeli.canalblog.com
somatine



Féminin Nombre de messages : 195
Age : 30
Date d'inscription : 21/08/2006

MessageSujet: Re: Racontez-nous votre plus grand rateau ?!   Lun 4 Sep - 10:18

c'est clair !

mais bon tu sais ce qu'on dit du premier amour, on ne l'oublie jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Khimo



Féminin Nombre de messages : 223
Age : 26
Localisation : France
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: Racontez-nous votre plus grand rateau ?!   Lun 4 Sep - 11:29

Je suis comme bcp d'entre vous, j'ai du mal à faire le premier pas, donc pas vraiment de rateau...

Mais en primaire y'avait un garçon trop trop mignon, dont toutes les filles étaient amoureuses, moi aussi évidemment, et ce débile est allé avec une fille de sa classe même pas jolie. Maintenant je le revois au lycée et il est vraiment beaucoup moins beau, du coup on en a parlé avec les copines de primaire, ça nous a bien fait rire ^^

Sinon j'ai le chic pour tomber amoureuse de mecs pas libre, comme le dernier en date, THE mec parfait, mais pas sociable ni bavard pour un sou et dont le principal défaut est d'avoir une copine Laughing
Après 3 mois de vacances j'ai toujours pas réussi à l'oublier -_-' alors qu'un copain à lui me fait de l'oeil Laughing

Bref ça fait mal quand même de voir le garçon tant aimé avec une autre TT
Revenir en haut Aller en bas
http://m0rceau-de-nuage.skyblog.com
Moonlill
Fruit / Excentrique / Kawaii


Féminin Nombre de messages : 345
Localisation : Dunkerque
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Racontez-nous votre plus grand rateau ?!   Lun 4 Sep - 11:38

Ahh Somatine je suis triste pour toi
Tu as l'air toute gentille et tout ... 'mérite pas ça =(
Revenir en haut Aller en bas
http://myspace.com/moonlill
Sombre-Idiote



Féminin Nombre de messages : 123
Age : 26
Localisation : Métropole Lilloise.
Date d'inscription : 02/07/2006

MessageSujet: Re: Racontez-nous votre plus grand rateau ?!   Lun 4 Sep - 12:20

J'aime beaucoup l'idee de ce tropic.
Je suis désolée pour tout les petits coeurs brisés, dites vous que ces mecs ne vallaient pas le coup et que vous etes geniales ! Bah oui, l'auto-lancage de fleurs ne fait que du bien !!


Moi aussi j'ai recu un rateau, qui m'a cassé dans tout mes elans de "declarations d'amour" (je peux plus maintenant!!). C'est un petit peu special comme c'etait mon premier amour pour... Une fille. Bah oui, je pense que je suis bi (ou homo ? Je sais pas). Donc, j'avais 12ans, je rentrée en 6eme. Une fille de ma classe Magalie... Une tres forte amitier nous lies des les premiers jours, on s'adore. Malheureusement elle doit changer d'etablissement, nous nous connaissons depuis moins de six mois mais je sentais que ce que je resssentais pour elle etait different que pour mes autres amies... Je me suis posé beaucoup de questions avant de m'avouer que je l'aimais... Le dernier jour ou je l'ai vu, je me suis dit "C'est maintenant ou jamais !" alors a la sortie des cours, sa mere l'attendait en voiture, je l'ai attrapée "Attends ! Je dois te parler..." Je lui ai tout dit. Elle m'a fixée, ni choquée ni attendrie pendant cinq secondes. Puis s'est retournée, a monter dans sa voiture, n'a rien dit, ne m'a pas regardée et est partie...

Ca m'a brisée !
Je crois que j'aurai préférée qu'elle me traite de "gouïïïïne" et me gifle, mais non. Total indifference...
Revenir en haut Aller en bas
http://sombre-idiote.skyblog.com
julielaure
Moderateur-Street Japan fashion et Vente/Troc


Féminin Nombre de messages : 3498
Age : 28
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: Racontez-nous votre plus grand rateau ?!   Lun 4 Sep - 12:25

Ouh sa sombre idiote ça fait bobo Neutral
Revenir en haut Aller en bas
http://julielaureenkeli.canalblog.com
code_2931
No-Style


Féminin Nombre de messages : 188
Age : 33
Date d'inscription : 21/06/2006

MessageSujet: Re: Racontez-nous votre plus grand rateau ?!   Lun 4 Sep - 12:39

J'avais recontré Guillaume comme dans un film: il était apparu dans les lumières du feu d'artifice du 14 juillet, la plage en arrière plan...Comme dans un film oui.
J'ai craqué direct. Un bel Italien, svelte, petit (j'aime les mecs petits), brun, un humour délire. Et le même mal de vivre. On avait un lien magique.
Humm la première soirée qu'on a passé ensembles. Un plan pourri qu'avait orchestré ma copine...Son coup de fil: j'aimerais parlé à Julie svp...J'étais sur mon nuage, j'ai cru que j'allais en pleurer tellement j'étais heureuse qu'il est demandé mon num à ma copine. On a mangé tout les deux un kebab (moi qui déteste ça), en parlant de tout et n'importe quoi. Il jouait avec ma bague en plastique, il me serrait par la taille. J'en pouvais plus de sa voix, de sa peau, je savais plus où regarder, mes yeux tombaient à chaque fois sur ses lèvres. En une soirée, quelques heures passées ensembles, j'ai su que jamais plus je ne tomberais amoureuse.
Je suis du 18 janvier, il est du 19. On a vécu la même adolescence, on a vu les films pourris, on a fait les mêmes choix à quelques jours d'intervalles, visité les mêmes villes, connus les mêmes personnes sans jamais le savoir. Tout. Personne peut comprendre ce que c'est que le coup de foudre absolu tant qu'il n'a pas vécu ce que j'ai vécu à ce moment là. Je regardais sa bande de potes, et chaque "personnage" se retrouvait chez mes potes. Chacun sa place.
Il disait blanc, mais je sentais instinctivement qu'il pensait noir, et il pensait noir. Il ironisait sur son adolescence, et je pouvais sentir sa souffrance. La même que la mienne. Le même côté bohême pas assumé: il a refusé d'entrer en école d'ingénieur une première fois, pour faire de la musique, avant de céder. J'ai fait pareil pour le théâtre. Tout. Pas une chose, pas un domaine où je lisais pas en lui comme dans un livre ouvert. L'impression d'être en face de quelqu'un qui ne pouvait que me comprendre.
Mon Guillaume, mon bel ingé, c'était mon autre masculin, mon âme soeur. Même aujourd'hui, alors que je suis super heureuse avec mon copain, Guillaume, c'est et ça restera le mec de ma vie. Je vivrais jamais ce que j'ai connu avec lui.
Il ne s'est jamais rien passé. Pour cause: je l'ai rencontré 2 mois avant qu'il ne parte à 700 bornes de moi, dans son école d'ingé justement. Je n'ai aucune idée de ses sentiments pour moi à ce moment là. Tout ce que je sais, c'est que j'ai pleuré tout ce que je pouvais quand il est parti.
J'ai pleuré pendant 8 mois, assise sur mon canapé défraichî. Je maudissais Dieu, je maudissais le destin, je maudissais la copine qui nous avait présenté (je ne lui parle plus depuis, la pauvre pourtant n'y est pour rien). J'avais aussi mal que si on m'avait arraché un bras. Je me suis sentie vide. D'un vide les plus absolus. Et je pleurais comme une madeleine. Ma meilleure amie m'a subi au téléphone pendant des heures (la pauvre avait un forfait illimité), répétant "c'est pas juste, t'entend, c'est pas juste". 700 bornes pour une petite bachelière de 17 ans, c'était le bout du monde...
Un soir, j'étais sortie me changer les idées, et j'ai craqué, alors je suis partie de la fête. Je suis rentrée, seule, en pleurant, me suis assise sur mon lit, ai allumé la radio. Je me suis effondrée en écoutant le "Love me tender" d'Elvis Presley. Depuis, impossible d'écouter la moindre chanson du fabuleux crooner sans verser de grosses larmes.
On s'est revu à chaque fois qu'il est rentré au Havre. Jusqu'à ce que je me mette avec mon ex, qui lui, n'a pas beaucoup aimé la situation, et m'a demandé de ne plus le voir. Fallait tourner la page non?

La page, je l'ai tournée. Même si je la matte de temps en temps, même s'il m'arrive encore d'espérer. Espérer qu'il revienne. Je sais, c'est pas une histoire de rateau. Mais c'est l'histoire d'un amour raté. D'un chéri pas vraiment rencontré...


Dernière édition par le Jeu 7 Sep - 11:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
somatine



Féminin Nombre de messages : 195
Age : 30
Date d'inscription : 21/08/2006

MessageSujet: Re: Racontez-nous votre plus grand rateau ?!   Lun 4 Sep - 12:59

Moonlill a écrit:
Ahh Somatine je suis triste pour toi
Tu as l'air toute gentille et tout ... 'mérite pas ça =(

mirci !

en même temps aucune filles ne mérite ça. premièrement la raison de la rupture était dure, mais le fait de me faire jeter devant son couple d'amis tout roucoulants... ahem. la cerize sur le tas de merde quoi lol.
Revenir en haut Aller en bas
Mystika



Féminin Nombre de messages : 12
Age : 26
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Racontez-nous votre plus grand rateau ?!   Lun 4 Sep - 13:22

Alors, commençons par les rateaux donnés, c'était y'a 3/4ans. J'en ai mis 2 à quelques heures d'intervalle tout simplement parce que je savais qu'il ne s'agissait que de stupides paris.
J'ai eu une 3eme demande l'année dernière, j'ai voulu prendre mon temps pour répondre, j'aurai peut-etre dis oui (plus pour me caser que pour le mec) mais j'ai préféré prendre mon temps, j'ai bien fait, il avait déjà une copine et puis bon, en y réfléchissant, il ne me plaisait pas et même si c'était mon intention première, c'est pas mon style de sortir avec quelqu'un sans l'aimer. Donc bon c'est pas vraiment un rateau donné mais ça n'a pas eu un déroulement positif.
Maintenant les rateaux reçus... Je n'en ai eu qu'un, aussi l'année dernière mais plutot en fin d'année, ça fesait quelques mois que j'avais appris à connaitre un certain mec, très mignon, on avait des points communs, etc, et disons que je me sentais vraiment prete à me lancer. Pour la première fois j'ai osé demandé à un mec, oui mwa, alors que je suis très timide, que j'ai du mal à faire confiance aux gens, que je suis considéré comme "princesse des glaces", eh bien, oui, j'ai demandé... Et ? *suspens* j'ai eu la pire des réponses que je pouvais attendre : aucune ! Ca peut paraitre bete, je sais pas ce que vous en pensez mais perso, j'aurai 1000fois préféré qu'il me dise non, parce que j'étais moche, parce qu'il était déjà casé, parce que si ou ça, ou même juste non sans justification ; mais pas un blanc ! Pour l'effort que j'ai fait, peut-etre par "politesse"?, il aurait pu au moins me dire clairement sa réponse ! Eh bien non, ça a été le silence. Bien sur, j'ai considéré ça comme un non mais j'ai quand même mal encaissé... En plus j'ai eu du mal à l'effacer (et pi je crois bien qu'il va rester graver encore très longtemps) et voilà...
Maintenant quand j'y repense, j'aurai pas du lui demander mais patienter, ou du moins attendre d'encore mieux le connaitre (lui et ses sentiments). Ca m'apprendra à faire le premier pas, je le saurai pour une prochaine fois.
Enfin quand à bientôt 16ans, pas un seul petit copain (mais quand je dis pas un seul, c'est vraiment rien, personne!), je pense que je dois faire fuir les mecs, déjà je ne rentre pas dans les critères de beauté minimum d'un mec de mon age (j'ai beau etre "mince", je suis plate, je ne suis pas "so fashion", etc...) et puis j'ai un caractère un peu bizarre, je suis très timide (enfin pas vraiment timide mais faut que je connaisse bien les gens avant de pouvoir "me lacher"), je ne me laisse pas tellement manipuler (c'est plutot l'inverse mais chuuut!) et pi bon, je ne vais pas m'étaler non plus, le sujet de ce topic étant les rateaux ! (mais je reste persuadée que j'ai un gros problème, ou que je suis maudite, au choix !)

edit : uhuh, désolée, je ne me suis pas rendu compte de tout ce que j'avais écrit...
Revenir en haut Aller en bas
julielaure
Moderateur-Street Japan fashion et Vente/Troc


Féminin Nombre de messages : 3498
Age : 28
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: Racontez-nous votre plus grand rateau ?!   Lun 4 Sep - 13:43

Mystika a écrit:
Enfin quand à bientôt 16ans, pas un seul petit copain (mais quand je dis pas un seul, c'est vraiment rien, personne!), je pense que je dois faire fuir les mecs, déjà je ne rentre pas dans les critères de beauté minimum d'un mec de mon age (j'ai beau etre "mince", je suis plate, je ne suis pas "so fashion", etc...) et puis j'ai un caractère un peu bizarre, je suis très timide (enfin pas vraiment timide mais faut que je connaisse bien les gens avant de pouvoir "me lacher"), je ne me laisse pas tellement manipuler (c'est plutot l'inverse mais chuuut!) et pi bon, je ne vais pas m'étaler non plus, le sujet de ce topic étant les rateaux ! (mais je reste persuadée que j'ai un gros problème, ou que je suis maudite, au choix !)

Moi aussi il faut que je connaisse bien les gens avant de me lacher, ne t'inquiète pas ! Et pour les petits amis, ça ne sert à rien de te sentir anormale parce que rien ne s'est passé ! Je dis, no stress Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://julielaureenkeli.canalblog.com
Islael
EGL / EGA


Féminin Nombre de messages : 721
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/08/2006

MessageSujet: Re: Racontez-nous votre plus grand rateau ?!   Lun 4 Sep - 16:05

Mystika a écrit:

J'ai eu une 3eme demande l'année dernière, j'ai voulu prendre mon temps pour répondre, j'aurai peut-etre dis oui (plus pour me caser que pour le mec) mais j'ai préféré prendre mon temps, j'ai bien fait, il avait déjà une copine et puis bon, en y réfléchissant, il ne me plaisait pas et même si c'était mon intention première, c'est pas mon style de sortir avec quelqu'un sans l'aimer. Donc bon c'est pas vraiment un rateau donné mais ça n'a pas eu un déroulement positif.

Moi je trouve qu'au moins tu as bien réagis ^^ Etre avec quelqu'un quant on a aucun sentiment c'est pas le top. Et pas de panique je suis un peu comme niveau caractère et un point commun je ne suis sortis avec personne avant mon premier chéri (ça fais un an et demi que je suis avec) Alors no stress vraiment ça viendra sans problème ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://tokiko.skyblog.com
Lenelaï
Moderateur-Style Goth/Cyber/Pin up et BlaBla


Féminin Nombre de messages : 542
Age : 31
Localisation : rouen
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: Racontez-nous votre plus grand rateau ?!   Mar 5 Sep - 1:54

code_2931, ton histoire est très émouvante
Revenir en haut Aller en bas
Moonlill
Fruit / Excentrique / Kawaii


Féminin Nombre de messages : 345
Localisation : Dunkerque
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: Racontez-nous votre plus grand rateau ?!   Mar 5 Sep - 1:59

Puis en plus t'écrit super bien *_*

* fan *
Revenir en haut Aller en bas
http://myspace.com/moonlill
Night_in_Girl
Moderateur-Vente/Troc et ~WIP/Atelier Couture


Féminin Nombre de messages : 1740
Age : 29
Localisation : Genève - Suisse
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: Racontez-nous votre plus grand rateau ?!   Mar 5 Sep - 3:03

J'adore ta syntaxe! Very Happy


Sinon, ce n'est pas vraiment un rateau, mais plutôt un rateau-boomerang; le genre que l'on ballance à un autre et qui revient, quelques années plus tard, en plein dans la tête de celui qui l'a lancé (en l'occurence, moi).
Il y avait, dans le temps, un type qui apparement, m'aimait bien. J'avais 15 ans, l'âge rebelle, où le monde se résume à un tas de purin bien puant, les gens à des débiles profonds, où l'on porte tous les malheurs du monde sur ses frêles épaules. Pour couronner le tout, mes parents venaient de divorcer; ça été assez difficile, cette année-là. Rolling Eyes
Je disais donc que ce type avait l'air de bien m'aimer; il était l'un des seuls à savoir qui se cachait vraiment sous des dehors froids et distants et m'avait acceptée de la sorte. Il a bien tenté quelques approches, que j'ai pris pour de la persécution. J'ai vite fait de "me défendre" sans vraiment comprendre en tentant, par tous les moyens, de l'éloigner; cependant le bougre s'accrochait. Laughing
Jusqu'au jour où, pour sûrement faire étalage de ses sentiments à toute la classe et, plutôt pour m'aider, il a eu l'extrême audace de venir me chiper mes affaires durant un cours (pour m'expliquer, hein? il voulait me montrer la bonne page). Je me suis énervée, et je lui ai sorti ses quatre vérités en plein d'un cours d'économie (qu'il n'avait pas à faire ça, que j'en avais marre qu'il me persécute tout le temps, qu'il aille se rasseoir car je ne lui avais rien demandé).
Monstre silence dans la classe.
Le type est retourné à sa place avec la mine déconfite, de son rateau public et surtout, je pense, d'avoir eu une réponse on ne peut plus claire. De mon côté, j'avais mal en dedans, envie de chialer, je ne savais plus où me mettre - et je me suis fait engueuler par le prof pour mon manque de diplômatie. La joie totale, quoi.

Les années ont passé, je n'ai plus tellement croisé le type. Et les seules fois que l'on se croisait, ce n'était qu'un échange de regards et un lourd silence; haine, incompréhension, sentiments... je n'ai jamais compris.
Je croyais mon histoire définitivement enterrée, tout comme cette année difficile de mes 15 ans. C'était se fourvoyer au plus haut point.
*tan taaaaaaaan*
L'an dernier, je suis entrée en 4e année de lycée, la dernière année. On avait prévu de fêter ça la veille de la rentrée, dans un parc près du bahut. J'y suis allé, des copines nous ont rejoint et, qui est apparu dans le lot? Le fameux type. Et qu'a-t-il fait? Il est aller se pendre au cou d'une fille de mon cours de grec ancien, tout en affichant un petit air satisfait dans ma direction (c'est peut-être de la paranoïa, mais c'est l'impression que j'ai eu sur le coup).
VLAN! La tite Night_in_Girl s'est ramassé une enclume sur le crâne!
Je suis rentrée chez moi, tout en maudissant la terre entière, la fille en question et ce connard. Je ne comprenais rien, j'étais censée ne rien éprouver pour lui!!! Dans ma tête, il n'était rien d'autre qu'un abruti fini, un pauvre charlot, un fan du chichou sans envergure....! Oui, mais... mais. Neutral
On a beau se persuader de certaines choses, on ressent exactement le contraire, et je l'ai appris à mes dépends.
Cette année-là n'a pas été très joyeuse par moments, mais j'ai tenu bon. Sa copine se faisait de plus en plus insupportable, il n'était pas rare que l'on se lance dans des joutes verbales tous sourires, même en plein milieu du cours. Plus que de la camaraderie, c'était une politesse feinte. Je ne la supportais pas, ça me démangeait de lui coller des tartes dès qu'elle affichait son petit air suffisant rien qu'à elle.
Bref, ça a duré jusqu'au mois de mars-avril. J'ai appris, par la suite, qu'elle avait été larguée en beauté par le type. C'est méchant à dire, mais j'étais heureuse.
Mlaheureusement, le type s'est bien vite recasé... Laughing J'ai beau avoir taillé une garde-robe à la demoiselle, je ne lui en ai pas plus voulu que ça. J'ai fini par laisser tomber, en fait. Ce n'était qu'un reste de sentiments qui n'était pas parti avec l'eau du bain.

Quoi qu'il en soit, je croyais l'histoire définitivement close : j'allais finir le lycée, j'irais à la Fac, je ne reverrai plus personne - que ce soit lui, sa copine ou son ex-copine. Mais voilà, le destin est parfois bien malicieux.
Le jour de mon oral de français, je me pointe au bahut. Les couloirs du 3e étaient déserts, j'avais le trac pour rien, même si je savais que je réussirai haut-la-main. Et qui je croise?!
Lui, bingo!
Sur le coup, on s'est échangé quelques regards : moi, étonnée de le croiser à ce même instant (j'ai même pensé "Oh là! V'là une dose de stress supplémentaire!" XD); lui, plutôt affolé, déboussolé, presque effrayé.
Gros silence de 3 tonnes.
Il s'est râcclé la gorge avec quelque difficulté, a regardé à droite et à gauche, et a fini par tourner les talons, allant s'isoler à l'autre bout du couloir. Il est encore revenu trois fois, l'air de rien, comme s'il faisait les cent pas.
Moi, stoïque, je passais en revue tous les thèmes de ces foutus bouquins de français - qui ne m'ont jamais paru aussi éloignés et inintéressants qu'à cet instant. Le tout entrecoupé d'idées folles de mimer l'une des scènes bidons de soaps américains, comme m'évanouir, éclater en sanglots ou feindre la crise de panique.
Sa prof est arrivée et là, le clou du spectacle : il s'est empressé de se coller à sa prof, tout en lui débitant une tonne de bêtises coupées de rires nerveux, et est allé se réfugier dans sa petite classe (je pense ne jamais l'avoir vu avec une telle envie de bosser XD). La seule chose que j'ai pu faire, c'était éclater de rire devant la cocasserie de la situation. Laughing


Avec le recul, je me dis que ça a été une bonne leçon. Si j'avais accepté ses avances, je suis sûre qu'il aurait été très gentil avec moi et que, peut-être, ça aurait plus duré que ses histoires d'amour-kleenex : il avait de la discussion, de la répartie, était bien sympathique, un tantinet sadique, affectueux sans pourtant trop le montrer... Idem pour moi. Comme j'ai refusé, bah... tant pis. Chaque chose arrive en son temps, et je ne suis pas plus pressée que ça. Je lui ai peut-être causé quelque douleur, et je m'en excuse; s'il avait attendu une année ou deux de plus, j'aurai sans doute dit oui, mais ça n'est pas arrivé.
Je n'en suis pas malheureuse, je m'en veux un peu pour mon manque de tact à certains moments, mais pas plus que ça. Ce n'était pas un conte de fées, je n'étais visiblement pas prête à être la princesse et à rencontrer un prince, c'est tout. Mais la fin a été heureuse.

Merci de m'avoir lue. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://bubbletrouble.canalblog.com/
julielaure
Moderateur-Street Japan fashion et Vente/Troc


Féminin Nombre de messages : 3498
Age : 28
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Re: Racontez-nous votre plus grand rateau ?!   Mar 5 Sep - 3:18

Night in girl j'aime les fins heureuses ! Jolie histoire.
Revenir en haut Aller en bas
http://julielaureenkeli.canalblog.com
Night_in_Girl
Moderateur-Vente/Troc et ~WIP/Atelier Couture


Féminin Nombre de messages : 1740
Age : 29
Localisation : Genève - Suisse
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: Racontez-nous votre plus grand rateau ?!   Mar 5 Sep - 3:20

Merci beaucoup! ^^
(whâ, ça fait un long pavé........... cyclops)
Revenir en haut Aller en bas
http://bubbletrouble.canalblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Racontez-nous votre plus grand rateau ?!   Aujourd'hui à 10:21

Revenir en haut Aller en bas
 
Racontez-nous votre plus grand rateau ?!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Racontez nous VOTRE histoire d'amour
» Racontez-moi votre week-end...
» Racontez nous votre soirée du nouvel an à Disneyland Paris
» Racontez nous vos fous rires
» [Photo] Montrez nous votre chez vous !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~ Goodies ~ :: Discussion générale :: Discussion générale-
Sauter vers: